Réglez vos honoraires en ligne en toute sécurité

> Accédez au paiement sécurisé

Avocat en droit de la famille à Nice

Parfois, un mariage ne comble pas toutes les attentes des époux. Et quelques années plus tard, la nouvelle tombe : ils se séparent ! Si cette situation est aujourd’hui monnaie courante, elle est néanmoins source de bouleversements : changement de domicile, partage des biens, choix du mode de garde des enfants, etc.

En tant qu’avocat en droit de la famille à Nice, Maître Darmon reste à votre écoute et vous conseille sur toutes les problématiques familiales dont vous faites l’objet.

Divorcer : oui, mais selon quelle procédure ?

Lorsque la question du divorce est abordée, elle débouche obligatoirement sur une interrogation plus grande encore : quelle procédure choisir ? En vérité, tout dépend de l’entente entre les époux. S’ils acceptent tous deux de divorcer à l’amiable et de s’accorder sur les conséquences d’une telle séparation, alors la procédure se verra simplifiée. A l’inverse, si leur relation est conflictuelle, le divorce par consentement mutuel n’est plus une option.

Mais divorce amiable ou divorce contentieux : vous pouvez compter sur l’expertise de Maître Darmon, avocat en droit de la famille à Nice, pour faire de votre défense une priorité.

Les conséquences du divorce

Une fois le divorce prononcé, d’autres points essentiels devront être abordés, dont notamment :

La garde des enfants

C’est dans l’intérêt de l’enfant avant tout que le mode de garde doit être déterminé. Les plus à mêmes d’en décider son bien entendu les parents, mais ceux-ci ne disposent généralement pas assez de recul pour parvenir à un accord.

Dans ce cas, ce sera au juge de trancher. Maître Darmon, avocat en droit de la famille à Nice, vous représentera alors lors de l’audience pour défendre votre position.

La pension alimentaire

Question financière oblige, la pension alimentaire est à l’origine de bien des litiges. C’est en effet par ce biais que le parent qui bénéficie de la résidence principale de l’enfant est à même d’exiger, de son ex-conjoint, une participation aux frais d’éducation et d’entretien de leur progéniture.

Vous pouvez bien entendu formuler ce genre de demande auprès de votre avocat.

Besoin d'informations ?
Contactez-moi !

Consultez également :

Un besoin ? Contactez-nous

Poser une question :

* Champs requis

Tenez-vous informé